samedi 2 avril 2011

Pourquoi We Luv New York n'est-il pas sur Itunes


Vous êtes nombreux à avoir essayé de trouver We Luv New York sur Itunes. Akhenaton et Faf Larage ont renoncé à le proposer sur la plateforme d'Apple car ils ont refusé de le fournir "dissocié". Du moins pour les premiers temps, les artistes souhaitent que le projet soit commercialisé dans sa globalité. Il sera très certainement sur Itunes dans les prochaines semaines...

15 commentaires:

  1. F*** ITunes s'il est possible d'avoir le cd entre les mains! Perso, je préfere encore le bon vieux disque avec la pochette et tout!

    RépondreSupprimer
  2. C'est quand même bien bizarre comme stratégie.
    Le refus de passer par les canaux classiques passe encore. Mais pourquoi cette inexistence totale de l'album sur le web ? Deezer rien, Itunes rien, Youtube seulement du sauvage.
    Bref au final c'est un album complètement invisible que nous ponde deux grands MCs.

    RépondreSupprimer
  3. D'accord avec Anonyme. Perso, ça me choque pas. Moi non plus j'ai jamais compris le truc d'acheter de la musique sur Internet. Juste acheter du son. Un album me plait, j'vais l'acheter en magasin. Pochette, livret, boitier, CD, c'est quand même beaucoup mieux.

    RépondreSupprimer
  4. Aucun intérêt Itunes.

    RépondreSupprimer
  5. Il faut comprendre que Itunes offre une visibilité incroyable. Si tu écoutes un morceau de IAM il te recommanderas d'acheter We Luv NY. Comme akh est maintenant indépendant, il tient à cette publicité. Une fois qu'il a fait le tour des 33 personnes qui sont membres sur Me-Label, le groupe doit faire son argent ailleurs, c'est un fait.

    RépondreSupprimer
  6. Et ce n'est pas une honte ou un mal.
    Ça me parait excellent pour promouvoir le Hip Hop auprès des jeunes générations qui grandissent au Rap. Ne pas investir ces réseaux (par exemple IAM n'est même pas sur Facebook)est mauvais pour le Hip Hop et pour le groupe(c'est évident)en plus de sonner comme "je fais un bras à toute cette génération Y". Bref je crois qu'il faut vivre avec son temps tout en restant authentique. Itunes est un premier pas dans cette direction. Espérons qu'il y en ai d'autres pour offrir plus de visibilité à leur Hip Hop que nous aimons tant.

    RépondreSupprimer
  7. Dommage qu'ils aient fait supprimer toutes les vidéos de l'album sur Youtube. Ou comment faire passer un album aux oubliettes lol.

    RépondreSupprimer
  8. Ah, vous avez déjà comptez le nombre d'album dont il n'y a pas de vidéos ou d'extrait sur youtube, deezer, itunes... et qui resteront à jamais des classiques chez les puristes.
    Vous avez vraiment une vision complétement faussé de l'industrie musicale. Comme si on avait attendu d'avoir internet pour écouter de la musique.

    RépondreSupprimer
  9. Les temps changent, et alors ? Le temps passe, on vieillit, et alors ? Ce n'est pas parce qu'il y a un modèle dominant qu'on doit s'y soumettre. Les gens veulent tout avoir au bout de leur index posé sur leur souris. Mais moi, je me suis bougé le cul pour écouter de la musique, j'ai parcouru des bornes et c'est pour ça que j'aime la musique. Rien à voir avec cette consommation kleenex...
    Qu'est ce que ces médias ont apporté à la musique ?

    RépondreSupprimer
  10. Ce que tu dis reviens à dire que l'on pourrait ignorer l'existence du téléphone et de l'automobile. Me-Label est un pas vers la digitalisation, l'internet est son marché. Me-Label devrait être sur facebook, il n'y a aucun doute.

    RépondreSupprimer
  11. Est-ce que dans mon post j'énonce l'idée d'un renoncement au progrès technique ? J'aurais pu le faire, dès fois fois ça me traverse l'esprit mais en fait tu as dû le parcourir ou y répondre un peu vite...
    Après, personne n'a répondu sur la question de l'utilité de ces nouveaux médias pour la musique. Parce que loué Facebook, Youtube ou autres pour la promotion, j'ai vraiment du mal à comprendre. Ca rapporte quoi (pas forcément qu'en terme de pépettes) 2 000 amis sur Fessebook et 30 000 visionnage sur Tontube ? Peut-être une petite notoriété pour les djeuns...

    RépondreSupprimer
  12. Tu veux vraiment qu'on te sorte tous les exemples de personnes ayant explosé avec MS, YT, etc... ?
    On ne peut le nier. Ces moyens sont les meilleurs biais pour faire venir la jeunesse à la culture Hip Hop.
    Je suis peut-être con, mais moi je crois qu'il vaut mieux qu'ils puissent avoir accès à des trucs authentiques en plus de tous ses merdes rap qui polluent la culture.
    C'est pas en rendant inaccessible les oeuvres de l'un des plus grand MC FR qu'on va dans le bon sens.

    Du reste je suis persuadé qu'ils les auraient laissé en ligne si Me-Label n'était pas lancé.
    Ca leur coupe pas vraiment l'herbe sous le pied mais c'est vrai que ça ralentit leur croissance.

    Or comme le dit Christo, Me-Label ça reste embryonnaire. Ça a vraiment pas buzzé.
    Alors oui on est très loin des mixtapes qui se passaient sous le manteau durant les e90's mais c'est pas forcément par ce qu'on se sert des NTIC qu'on est un vendu. De tout façon c'est un fait, il reste à en prendre le meilleur. Du reste le Hip Hop FR le fait, suffit de voir 1995.

    RépondreSupprimer
  13. Ouais des exemples, je veux bien car à part Kamini, je vois pas. 1995 est typiquement le contre exemple et je m'en vais t'expliquer pourquoi.

    De mon point de vue, le meilleur moyen pour faire venir les jeunes au hip-hop, reste les concerts, les graphs, les battles, les radios et pas internet. Cette culture est mal-barrée si on préfère son bureau à la rue ! 1995 a construit sa réputation de kickeurs à base de concours, de mixtape et d'open mic. Mais, je peux comprendre que cette réalité est difficile à appréhender pour un geek. Et ce n'est pas parce qu'ils ont sortis deux clips bien filmés que le résultat sera là dans les prochains mois (d'ailleurs le niveau de certains des MCs peut laisser présager au pire). Du reste, tu ne pourras nier que les clips de WLNY n'ont été produits que pour le web. Donc, ici je vois poindre une contradiction, d'un côté tu complimentes les parisiens pour leur innovation et tu reproches à un marseillais de ne pas en faire d'avantage !

    Et l'oeuvre d'AKH reste inaccessible ! Laisse moi rire. Demande à EMI combien il existe de best of ? Demande à Me-label à combien s'affichent les ventes de l'album ?

    RépondreSupprimer