mercredi 13 octobre 2010

Interview d'Imhotep au sujet du concert d'IAM à Grenoble

IAM c'est le 21 octobre sous chapiteau à l'esplanade. Imhotep, compositeur du groupe marseillais, lance le compte à rebours.

Pour commencer, comment ça va IAM ?
Ça va plutôt bien. On sort d'une année dédiée à des projets solo. On s'invite les uns les autres, pour collaborer et ça fait toujours plaisir de se retrouver.

Se retrouver à Rock...tambule... c'est pas bizarre pour un groupe de rap ?
Nous, on répond à l'invitation avec plaisir et pour une soirée on le renommera «Raptambule» ! On va faire péter les classiques et quelques nouveautés et j'espère que ça prendra ! Après plus de 20 ans de tournée et des nouveaux arrangements, c'est toujours difficile de contenter tout le monde.

Venir à Grenoble après cet été, la Villeneuve, le discours... c'est significatif ?
Une chose est sûre, on s'est clairement senti concerné. Ce coup-ci, c'est tombé sur les Roms, d'habitude c'est plutôt sur les Noirs ou les Arabes qu'on fait passer les problèmes économiques et sociaux. On change simplement de minorité. Du côté d'IAM, on reste toujours solidaires. Pour Grenoble, j'imagine que nos MCs auront préparé leur message.

Grenoble dans une semaine, New York dans quelques mois : parcours classique...
(Rires)... Effectivement, avec la future sortie de l'album on a un concert de promotion prévu à New York à la rentrée 2011 ou début 2012, cela dépendra de la date de sortie. Pour l'instant on est encore au tout début de la programmation. On a déjà mis des instrus de côté. Le genre de celles qu'on écoute en se disant : "c'est du IAM"...

...Justement, pour vous qu'on appelle souvent "l'architecte" du groupe, c'est quoi du IAM ?
Il n'y a pas de recette particulière. Je ne me dis pas : "Je vais composer pour IAM" ou "ça, je le garde pour moi". On travaille souvent ensemble et lorsqu'une compo fait l'unanimité ça devient du IAM. Les univers d'AKH ou de Shurik'n évoluent depuis plus de 20 ans, ceux des autres membres du groupe aussi, le son d'IAM avec.

Plus de 20 ans, beaucoup de groupes se sont déjà séparés avant de les fêter...
IAM, ça représente pour nous tous le projet d'une vie. On n'envisage pas d'arrêter. Je dis souvent qu'on prépare une tournée des maisons de retraites pour 2024. James Brown a chanté jusqu'à la fin, Compay Segundo est mort sur scène... Pourquoi pas nous ?

2 commentaires:

  1. Sympa cette interview.

    RépondreSupprimer
  2. Merci Yannick Merci Tonton ;-) vraiment sympa ça fait plaisir ;-)

    RépondreSupprimer