mardi 23 avril 2013

[Arts Martiens] La critique de Ono de l'excellent Booska-P



A album d'exception, critique d'exception  

Plombé par le succès et la perfection de "l'école du micro d'argent" et sans cesse comparé au meilleur album de rap fr, IAM vit dans l'ombre de son apogée et même les morceaux de bravoure postérieurs ont toujours eu un parfum de déception chez beaucoup d'accrocs au son de mars de 97. Le rapport que l'on a d'IAM est donc biaisé, car il s'agit du seul groupe jugé à l'aune de leur passé glorieux et condamné à l'excellence sinon, rien. 
Après un "revoir un printemps" solide mais déroutant, décevant sur certains points et difficile d'accès et un faible "saison 5" (recélant toutefois quelques morceaux de bravoures ), le pari était plus que risqué. On va pas se mentir, un album raté aurait sonné le glas du groupe, de plus en plus raillé par les haters, ignorants et fans déçus sur le net. A l'image de leur nouveau morceau "4.2.1", cet album s'est fait au culot: ils ont décidé de retourner aux fondammentaux et de ne plus suivre la mouvance us actuelle, qui ne leur correspond pas. Un gros coup de poker donc, si on sait que cet album a été enregistré à la hâte après le feu "IAM MORRICONE", mais cette situation d'urgence n'est pas sans rapeller un certain album mythique refait entièrement; mais la comparaison est elle pertinente?

Bon HERE WE GO!

1.Spartiate spirit: à l'écoute de ce premier titre, les inquiétudes commencèrent à arriver et même les plus fervents défenseurs pensaient que l'album ne serait pas une tuerie avec une telle amorce. En fait ce titre stigmatise tous les reproches fait à IAM ces dernières années: un flow paresseux aux arrières gouts de naphtaline et une prod pour le moins incongrue et hors sujet. Bref, seuls les textes sont à la hauteur, sans toutefois être grandioses. Evoquer leur esprit de spartiate aurait du être un sujet en or, j'aurais imaginé un morceau martial, mais bon...semi échec pour ma part et pire morceau introductif pour un album d'IAM. La seule question qui me vient à l'esprit est: "pourquoi?" IAM a toujours eu l'habitude de présenter chaque album avec un gros banger et là c'est plutôt calme, le calme avant la tempête? 
"en plein coeur d'une bataille, un jour l'un de nous s'est écroulé"
NO!

2.Les raisons de la colère: après un morceau aussi moyen, on attend fébrilement la suite et "les raisons de la colère" se charge de nous rassurer. Le morceau est efficace, la prod est fraiche, punchie et IAM retrouve sa verve. Les scratchs de Kheops scient à merveille au morceau et KH/SHU (très bon couplet de ce dernier) font le taf. En live je peux vous assurez que ce morceau est plus que monstrueux, les boom bap claquent et fouettent les tympans.
"j'ai du rater un truc: peace love and having fun sont devenus bitch drugs et heavy guns"
YES!

3.Tous les saints de la terre: Un morceau positif, les 2 mc alternent les couplets sur une prod attendue, mais entrainante. Le morceau s'écoute sans déplaisir, mais il n'est pas non plus exceptionnel; solide, mais pas indispensable. 
un petit oui!

4.La part du démon: TUERIE! nuff said, on se croirait transporté à l'époque de "métèque et mat"...bave. Déjà le morceau commence juste sur un scratch de "j'voulais dire", mon morceau préféré d'akh, les deux mcs sont impeccables et le refrain scratché fait mouche (les scratch du rat). 
"ils coupent les aides, ça vend de la zeb', conservent les rêves ou poussent les dreads"
YES!

5.Benkei et minamoto: Tuerie! akh+shu+imhotep+imagerie asiatique, faut-il en dire plus? 
"ils se disent aigles et chantent comme des rossignols, loin de tout ça dans notre clan, on préfère les carpes" 
YES!

6.4.2.1: énorme tuerie sur le thème de la destinée. La prod m'a bifflé (oui bifflé ) les tympans. Imhotep a fait très fort encore une fois. en boucle!!!!! 
"nos parcours n'ont rien de mathématique, suffit de mater ma vie, l'oeuvre et sa thématique" 
YES! (sa commence à faire beaucoup dites donc! )

7.Marvel: POUALALA! TUERIE INTERSIDERALE, c'est le cas de le dire! Franchement, mais merde quoi! IAM était né pour ce morceau. Hate de l'écouter en live! Du lourd! flow au top, prod galactique, juste intestable! On valide cet hero trip et on ferme sa gu.eule merci. 
"exorcice ton baladeur de toutes les merdasses qu'il habite"
YES!

8.Misère: on retrouve le coté dénonciateur d'IAM, shu est juste énorme dessus, akh fait aussi très bien le taf, rien à redire à part que c'est une tuerie. oh! et le refrain, mais quel refrain! 
"ma nuque offerte, me rappelle que le succès et la gloire sont réversibles"
YES!

9.L'amour qu'on me donne: le morceau soul funk de l'album. Très beau morceau, la prod douce sied à ravir au thème. Encore un très bon titre, c'est juste dingue quoi. En plus, said est au refrain et il ne m'énerve pas. AKH est parfait
"mais que serais-je sans l’amour qu’on me donne?peut-être bad rappeur, un voyou des consonnes,ah, ou alors un gars qui consomme,tue la vie par les 2 bouts parce que les autres complotent dans mon dos"
YES!

10.Habitude: unique feat de l'album, IAM ne se mélange pas et préfère rester en famille. Faf est aussi à la prod (et sur d'autres sons aussi). Story telling réussi, ce morceau aurait pu facile figurer sur "ou je vis", c'est dire! 
"alors je rêve devant les vitrines, tant pis si c’est pour de faux, je sais que la rue ne fait pas de cadeau" 
YES!

11.Mon encre, si amère: énorme tuerie sur un thème longtemps évoqué au détour de lyrix ("'jsuis devenu mc qui rigole pas", "qu'est ce que j'y peux, mon coeur déclame ce que voit mes yeux" etc) et explique le pourquoi d'un rap strict et la nécessité d'être un "journaliste urbain". Toujours rien à redire sur les prod/scratchs/flow, tout y est juste parfait.
"au quotidien, je n’ai pas besoin d’escorte, ni pour balader, ni pour parader, ni pour que mon rap soit jugé à sa force, je m’en tiens à la forme, façonné par l’armada de mon alphabet"
YES!

12.Debout les braves: POUALALA BIS! nan mais sérieux c'est quoi cette tuerie de ouf?!! la version martiale de "entre la pierre et la plume"? un morceau échappé de l'école? La perfection made in mars! Où sont les gens,qui les traitaient d'antiquité? où est rémi, qui (à juste titre) pensait que l'album serait pire que saison 5? un morceau pour faire fermer la gu.eule à tout le monde et qui confirme qu'Imhotep n'aurait jamais du quitter sa place! 
"sonnez le toxin, leur salive est toxique; sur le mic en argent, ils rêvent de répandre l’oxyde"
YES!

13.Après la fête..: après la tempête martienne, le calme, ou plutôt la force tranquille. D'ailleurs à ce propos je trouve l'album très bien rythmé, alternant morceau de bravoure, moment de pause et storytelling puissant. J'adore ce morceau, car on ressent bien le coté nostalgique et dans cette prod empirique, une célébration de l'entre deux.
YES! 

14.Pain au chocolat: POUALALA TER! nan mais c'est quoi cette prod de ouf?! "allo quoi!", on peut remercier faf (pour son taf sur cet album!). Le morceau est social et politique et le ton comique de l'intro laisse place à des lyrix durs et glacé sur un sujet qui sera toujours d'actualité dans 1000 ans, hélas...
"pendant ce temps les petites frappes prennent du volume à l’ombre et les diplômés des quartiers partent bosser à Londres" 
YES! 

15.Sombres manœuvres/manoeuvres sombres: BAM! TUERIE! storytelling parfaitement maitrisé et au regard inédit (un même récit vu sous deux angles différents). Encore une fois tonton fait le taf et SHU/AKH démontrent le fossé qui les sépare de beaucoup d'autres mcs, une leçon.
YES!

16.Notre dame veille: Un morceau qui nous rappelle qui à été et est akh: juste le meilleur mc que le rap fr ait jamais porté. Bien servi par tonton, ce morceau évoque le coté sombre de marseille. 
"dire qui est qui c'est dur, la BAC et les crapules tournent à trois dans les voitures"
YES!

17.Dernier coup d'éclat: POUALALA ENCORE! prod mystique à souhait, refrain juste énorme, AKH/SHU nous mettent d'accord encore une fois. On a la larme à l'oeil à la fin du morceau et on espère sincèrement que ce ne sera pas leur dernier coup d'éclat. 
"clair comme une nuit de pleine lune, pour les dérouter parfois je fais rentrer la brume, je suis complexe"
YES!


EN RESUME: 
cet album est pour tous une énorme surprise qualitative. Honnètement, je m'attendais à un album bancal et me préparais à garder juste quelques sons, comme je le fais pour quasi tous les albums, depuis plus de 5 ans (à part zoxea et p't'être un ou deux autres que j'ai trouvé solide). Sans aucun doute le meilleur album de rap français depuis longtemps et faut vraiment que je réfléchisse pour me rappeler quand j'avais écouté un album de cette qualité. On a beaucoup comparé cet album avec le précieux et ce nouvel essai n'a pas rougir de la comparaison. Sans égaler la perfection de son ainé, cet album peut être perçu comme sa filiation directe, c'est pas pour rien que l'école du micro d'argent est présent sur la pochette!

Un must have pour tout fan de rap qui se respecte. Quand IAM se décide à faire du IAM et ben ça fait très très mal! Comme ils disent, c'est pas humain, c'est du marvel! 

18/20

les + : 
-AKH ET SHU au top sur le fond et la forme.
-un vrai album de groupe et de hip hop LE DJ REMIS AU CENTRE DU CREW, chacun est à sa place et tonton est omniprésent
-des prods enfin dignes d'IAM, à la fois classiques (dans les deux sens), puissantes et inespérées 
-les tueries s'enchainent sans temps mort 
-le retour du boom bap!
-le retour du storytelling 
-un album cohérent, dense et sombre, qui s'éffeuille d'écoute en écoute, il va tourner sec!
-freeman ne gâche aucun morceau
-une jubilation auditive retrouvée et ma tête bouge!

LES - :
-"spartiate spirit" 
-un seul feat, on aurait aimé écouter NAS ou sako... 
-trop court!
-le prochain dans 5 ans?

21 commentaires:

  1. Vous pensez que AKH sortira encore un album solo ?
    (AKH est signé dans un autre label donc pas de soucis non ?)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'espère , en solo et en groupe , ils peuvent pas raccrocher ! Pas après "Arts Martiens" , non !

      Supprimer
    2. Carpe diem.

      On verra bien, on espère encore beaucoup de projets en tout cas !

      Supprimer
  2. J'ai du mal à croire qu'un groupe qui a l'aura d'IAM ne puisse pas retrouver un contrat pour un futur album. Je ne m'inquiète pas trop pour l'avenir du groupe, je pense qu'ils trouveront bien une structure pour leurs futurs projets. J'espère que les ventes d'Arts Martiens seront bonnes (les critiques sont très très positives dans l'ensemble) et que le groupe continuera à faire autant de scènes pour prouver à des maisons de disque qu'il y a un public qui demande du IAM.

    Sinon, la critique est un peu écrite maladroitement mais globalement, j'ai un avis assez similaire.

    RépondreSupprimer
  3. Assez bonnes critique, j'aime bien la tournure des sentiments sur chaque son, on a l'impression de s'enthousiasmer avec lui.

    Dernier coup d'éclat est merveilleux. Très sombre aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Geoffrey merci bcp pour le son ;)

      Nassim

      Supprimer
  4. Honnetement faut voir les ventes de Arts Martiens mais si aucun label ne signe IAM ça serait tout simplement hallucinant vu l'aura et la force médiatique qu'ils ont encore : Grand Journal, France 2, France Inter etc...peu de rappeurs peuvent pretendre a une telle solicitation

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ceux ne sont pas forcément les chaines qui sollicitent, les groupes ont des attachés de presse qui demandent aux chaines de les recevoir.

      Supprimer
  5. Je trouve que 18/20 est un peu trop. C'est un très bon album certe, mais pour qu'il atteigne un score si élevé, il aurait fallu que les sons soient avant-gardiste je pense. En tout cas je mettrais 15.5/20 au minimum.

    RépondreSupprimer
  6. Arts martiens n'est que le début d'une nouvel aventure.
    La "bande" IAM est capable de mieux faire car elle a les ingrédients pour y parvenir.
    L'avenir nous en dira un peu plus...

    RépondreSupprimer
  7. 100 fois d'accord avec sa phrase à la fin “Quand IAM fait du IAM, ça fait très mal”
    Ca résume tout le malaise du rap français qui concernait également IAM sur ces 5 dernières années, vouloir jouer contre-nature en s'obstinant à singer à tout pris les States.
    IAM c'est pas un groupe US, c'est un groupe asiatique. Pourquoi renier son identité et ce à quoi on est destiné pour rentrer dans le moule US, New-York, Reban et casquettes Yankee ?

    Prenez la spiritualité taoïste de Shurik'N sur “Où je vis”, l'introspection écorchée vive d'AKH sur “Sol Invictus”, l'atmosphère générale de “L'école du micro d'argent”, la maturité teintée de noirceur de “Revoir un printemps” et l'ambiance cinématohgraphique de “l'Official Mixtape” et vous obtenez “Arts Martiens”

    “Benkei et Minamoto” tourne en boucle dans mes oreilles, impossible de décrocher tellement je kiffe ce morceau, incontestablement le meilleur morceau de l'album pour moi, même si le reste est aussi très très costaud, morceau d'ouverture mis à part qui, pour moi aussi, est trop léger pour un lever de rideau.

    Le meilleur album rap français de ces 10 dernières années ?
    Peut-être bien
    (même si “A l'ombre du show business” de Kery me laisse encore une très grosse impression)

    seule critique négative que je me permettrais humblement de formuler : trop de “heinh”, “ouuaaiiis”, “t'as vu” ou “c'est ça ouuuaaaiiiis, heinh” dans le flow d'AKH à plusieurs reprises (défaut déjà présent sur Saison 5) qui gâche grave selon moi ses qualités de Mc. Ca fait un peu raton qui se la rac' et ça ne lui sied évidemment pas puisque il est tout sauf ça.
    Et puis j'aurais vraiment aimé voir Sako sur l'album, ça c'est dommage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai l'impression que les “heinh”, “ouuaaiiis”, “t'as vu” ou “c'est ça ouuuaaaiiiis, heinh” de Akh sont là pour palier le manque de souffle dans son flow.

      Supprimer
    2. Il y en beaucoup de comme ça sur me-label

      Supprimer
    3. bizzar sa fait un moment jai pas vu dernier puriste
      tu doit etre entraint de tue le cd ptit cokin
      comme nous tous
      bref
      j esper que le skeud ta plus et ci tu passe part la paix a toi mec
      peace!!!

      Supprimer
    4. J'ai pensé a la même chose que toi mec mdr.
      Mais il a déjà donné son avis sur l'album.

      Supprimer
    5. oui j aurai aimé echanger avec lui pour voire sa reaction au sujet de l album et aussi que sur le fait que iam soit revenu 15 pige en arrire pour nouss faire cette album

      Supprimer
  8. Je rejoins l'auteur de cette critique sur pas mal de point .

    Ce qui est le plus impressionnant pour moi, c'est l’absence de déchets !
    Il y certes des morceaux moins bon que d'autres mais je n'y trouve rien à jeter ! On pourra toujours discuter de "Spartiate Spirit" et surtout de son choix comme morceau d'introduction (c'est surtout sa position n°1 qui me gêne à vrai dire, sinon je ne peux pas dire que je trouve le son mauvais, le couplet de Shu déchire quand même bien...) mais c'est tout.

    Le reste de l'album est un enchaînement de tueries ! D'ailleurs je l'écoute en boucle sans skipper l'une ou l'autre chanson (ce qui ne m'était pas arrivé depuis un looooong moment...)

    Le groupe a entendu nos cris de désespoir les gars :) !
    Ils nous ont pondu un vrai album d'IAM avec un univers cohérent. Un retour aux sources, aux racines, sans fioritures et sans chercher à surfer sur les courants du Rap actuel.
    Cet album, c'est de vrai retrouvailles. Il éveil en moi le plaisir qu'on peut ressentir quand on revoit un pote qu'on plus vu depuis des années !

    Je ne suis on ne peut plus d'accord avec la conclusion de la critique sauf qu'à moi, ça me fait un bien fou !

    Peace,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yep, pas faux ce que tu dis. Y'a pas de déchets.
      Même spartiate Spirit s'ecoute. Comme tu dis le couplet de Shu est, dans le fond, très bon. Pour la forme on peut redire. D'ailleurs, Freeman en prend pour son grade dans ce son.

      Supprimer
    2. Clair, il doit être dégoûté le pauvre...
      L'auteur n'a malheureusement pas tout à fait tord quand il dit que Freeman ne gâche aucun morceau.
      Qu'est-ce que j'ai pu le maudire à l'époque de R1P...

      Pourtant il a du talent mais je pense qu'il aurait du se cantonner à sa place de "featuring deluxe" sur quelques morceaux par album afin d'apporter une certaine fraîcheur.

      Mais clair qu'il faut une sacré dose d'humilité pour tenir ce rôle...

      Supprimer
  9. Je suis assez d'accord avec ce que j'ai lu ici et là, je ne ferai donc pas de critique en tant quE telle une critique, ça reviendrait à paraphraser. Je vais me permettre quand même partager quelques ressentis :
    - incontestablement, cet album sera frappé de l'intemporalité qui caractérise si bien l'Ecole. Alors oui, comme tout le monde j'ai comparé avec les sons de 97, comme tout le monde j'ai espéré de façon sceptique que cet album soit du même acabit, et le résultat est vraiment bluffant.
    - chaque écoute me fait kiffer plus que la précédente, la découverte des titres semble perpétuelle.
    - spartiate Spirit me paraît plus écoutable fondu parmi les autres tracks, c'est dire!
    - habitude me fait penser à "un cri court dans la nuit"
    - shurik´n est revenu à un niveau qui me réjouit, de façon générale, les deux mćs ont abandonné les facilités lyricales qui ne reflétaient pas leur talent.
    - misère, notre dame veille, la part du démon, dernier coup d'éclat, habitude, debout les braves, tous les saints de la terre, mon encre si amère, pain au chocolat, marvel, après la fête, sombres manœuvres, et nuit bleue que les supporters d'ici m'ont fait tourner sont de véritables chefs d'œuvre.
    - la digestion de cet album sera lente, très lente.
    - mention spéciale pour notre dame veille, misère et habitude, je n'ai pas frissonné comme ça depuis demain c'est loin ou manifeste à l'âge où j'ai pu en percevoir le sens.
    - les multitude des thèmes, leur diversité et leur profondeur font de cet album un produit d'une qualité pas égalée depuis les années 2000.
    - les scratchs sont un vrai bol d'air

    Les points chipotage - j'ai du choper une "dernierpuristite aiguë " à force de venir ici:
    - 4,2,1 je n'ai pas du tout accroché avec l'instru. Le sample était balèze mais le côté saccadé, hachuré, je n'y arrive pas encore.
    - l'amour qu'on me donne je n'y arrive pas non plus, les textes sont bons mais l'ambiance du morceau me parle pas.
    - mon côté quartier et Mobb deepien à la fois me font regretter la longueur de notre dame veille. 5-6 min sur ce son, avec plus de shurik´n et j'aurais mis25/20 à cet album, là je ne mets que 20/20, parce que mes critiques sont noyées dans l'excellence des autres morceaux, et aussi pour l'état d'esprit du groupe qui me donne l'impression d'avoir écouté ses fidèles.

    Peace

    Nassim

    RépondreSupprimer
  10. Excusez la forme de ce que j'ai écris, faute de pc à disposition je tapote sur un ipad et il semblerait que je n'ai pas les doigts suffisamment fashion pour l'utiliser convenablement lol

    Nassim

    RépondreSupprimer