lundi 7 mai 2012

Les lyrics du morceau "Bombe le torse"



A l'heure où les femmes crèvent frappées par la famine
D'autres meurent pour ressembler à celles des magazines
Y'a des vitrines pleines autant d'estomacs vides
Y'a des Mcdo un peu partout et trop d'anorexiques
Y'a des prix qui s'enflamment des foyers qui se noient
Des gens qui cèdent au crime et d'autres qui embrassent la croix
Trop des gens qui détruisent et trop peu qui réparent
Trop d'avides qui agissent usant des lois comme d'un rempart
Y'a des factures qui tombent froidement telle une sanction
Tant d'exactions mais à chaque fois eux esquivent l'addition
Surtout n'essaie même pas toi on te ratera pas
Ceux qui marchent de travers exigent de toi que tu files droit
Y'en a qui pense qu'au cash des bijoux plein les mains
Pendant ce temps là un gamin vend son rein pour un bout de pain
L'homme reste un loup pour l'homme pas si bête mais tellement con
On pensait voir et depuis le début on avance à tâtons.

REFRAIN

Tout ça parfois ça fout la trouille on serre les quintaux
Ça laisse beaucoup trop de place au doute alors on sort les crocs
On fait partie de ceux qui ne lâchent pas le morceau, mino
Relève la tête bombe le torse et vise le ciel, mino
Y'a plein de raisons de jeter l'éponge quand on voit tout ce chaos
Et si jamais l'envie te vient quand tes rêves tombent chaos
Lève les mains serre les dents et éclate moi de pao
Relève la tête bombe le torse et vise le ciel, mino.

Y'a de l'amour plein les foyers et des gosses maltraités
Y'a des familles soudées et certains frangins se détestent
Y'a des potes pour la vie et des miettes d'amitié
Des sentiments qui naissent et autant de flammes qui s'éteignent
On se connait pas on se tue même quand on s'aime on saigne
On cherche tous le bonheur souvent quand on le trouve on le brûle
Ce diamant-là se consume comme le papier d'une cigarette
T'as plus que le temps de graver son sourire sur pellicule
De plus en plus d'amis et toujours plus fratricides
Mauvaise rumeur même internet a déjà ses victimes
Ils stigmatisent nos Petits frères les traitant de sauvages
Eux la colombe ils l'ont shootée direct au décollage
Surtout mate pas les signes y'a que des mauvais présages
On se méfie des grands sourires tout comme des grands chlass
On sait qui prend les coups lorsque haine et amour se chamaillent
Mais on ne sait toujours pas lequel remportera la bataille.

REFRAIN

6 commentaires:

  1. salut a tous!
    si quelqu'un pourrait me corriger ces lyrics de Tranche de vie; je lui serais très reconnaissant (le français n'est pas ma première langue). merci d'avance

    Shurik’n
    Hein, juste une tranche de vie

    2H et quart, Montréal, vendredi
    Dernière virée, ultime achat avant de repartir
    Cinq jours ici, on a rien vu, ca passe toujours trop vite
    On pense déjà au prochain, la tête pleine de souvenir
    Qui aurait pu prédire que ??? briserait nos chaines
    C’est ce que je me dis alors que l’avion a nouveau nous emmène
    Et que l’art nous mène ou bon lui semble comme d’hab
    Une fois là-bas tu sais que ce seras le feu comme d’hab
    Laisse-moi poser pour tous ces gens qu’on a croisés
    On a reçu tellement d’amour, on pensait pas le mériter
    Tout ce qu’on voulait c’est un son lourd et balancer nos vérités
    Et peut être ??? bien sur en toute humilité, tu sais
    ???? pour nos rimes on pensait pas le provoquer
    Masi quand dix mille voix se lèvent, la tu sens tes poils s’hérissaient
    Quand je pense qu’hier encore devant le Vieux Port on sévissait
    ???? maintenant mais putain qu’est ce qu’on a résisté
    L’avion se pose, je redescends, fin de la trêve
    Y a encore de la ??? a faire, faut pas qu’on traine
    Refaire encore ce qu’on a toujours aimé faire
    Marque les cœurs oui, a l’encre pas au fer

    Refrain :
    Juste une tranche de vie, une goutte d’encre
    ?? entre deux villes comme ca a l’arrache sans y réfléchir
    Comme ca venait sans savoir ce que ca allait devenir
    J’arriverai pas a m’en dormir
    J’ai pris une feuille blanche, la goutte d’encre elle s’est mise à remplir des lignes
    Comme ca sans savoir ce que je voulais écrire
    Comme si elle savait tout ce que j’voulais dire
    Alors je l’ai laissée finir

    11 h du mat, aéroport de Roissy, tout le monde est dans l’coma avec 3 tonnes de valises
    Plantés sur le trottoir, le ??? se fait languir
    Et nous on se fait repérer, flash photos, grands sourires
    Tout ça ça fait plaisir même si on kiffait toujours pas
    On fait que de la musique et on a jamais vu loin plus que ca
    Aucun piédestal, un mic et une salle
    Une scène et une foule, qu’on passe, c’est ca le graal
    L’adulation on s’en balance on cherche l’approbation
    Celle de nos pères et du public et c’est pour ca qu’on
    Trace notre route sans se soucier du qu’on dira-t-on
    A conte sens souvent, jamais a contre façon
    Trop d’yeux nous ont à l’ œil, alors sur on se tient droit
    Trop d’oreilles nous écoutent on ne peut pas dire n’importe quoi
    Le message est ??? musical sans les balles
    Y a des choses qui changent pas, le respect ca se gagne
    Et sur ce ??? qui nous mène au dessus de
    On dispute ????
    On est que des artistes et comme tous on cherche à plaire
    Marquer les cœurs oui, mais a l’encre pas au fer

    RépondreSupprimer
  2. j'ai oublié celui la aussi ''comme vous'' svp :)

    PS : j'ai essayé d'ecrire les paroles de ces deux chansons parce que je ne les trouve pas sur internet, d'ailleurs il n'y a même pas de site officiel de Shurik'n (ou je me trompe?), ça me déçoit beaucoup vu que je ne suis pas français et que j'ai besoin des lyrics pour mieux comprendre le sens .

    Shurik’n – Comme vous ft Akh et Said

    Chorus Said :
    Je suis pas né comme vous
    Je sais pas trop pourquoi
    J’ai pas vraiment le choix
    Et je vous trouve aussi différents de moi
    Je suis pas née comme vous
    Je suis un peu partout
    Et pourtant j’ai le même sang et les mêmes envies. Oh oui !

    Shurik’n
    Je viens d’un pays ou l’air est le même qu’ici
    Ou la vie a le même prix, ou les jours sont les mêmes qu’ici
    Ou les parents aiment leurs gosses aussi,
    Ternis par les mêmes soucis, que les vôtres
    Le toit et la sante se sont chers pour les nôtres
    Ne jugez pas vous savez rien de mon histoire
    Pleine de craintes et de rêves, les miens ont ------ perchoir un soir
    Je viens d’un peu partout mais c’est chez vous que je suis tombé
    En vrai je ne suis que le fruit de vos arbres déracinés
    Je vois ma couleur comme un signe extérieur de richesse
    D’autres n’y voit qu’un défaut ou au pire une divine maladresse
    ???? diffère mais mon cœur lui bat a la même vitesse
    La différence me stresse lorsque vos regards m’agressent
    Ma culture vous dérange pourtant nos anges ont les mêmes ailes
    Et lorsque l’un d’eux s’envole trop top, nos larmes ont le même sel
    Je ne suis pas plus différent de vous que vous de moi en fait
    Et j’attends le moment ou vous cesserez de ne voir que ma tête
    Ma différence n’est pas dissimulable, elle vous accable
    Et vous la penser responsable du moindre mal
    J’ai fais le ??? sur ??? devenu chose banale
    Et puis pour vous je ne suis qu’un rappeur ou un dealer de came
    Est-ce que mon fils devra subir cette même connerie humaine
    Jusqu'à se lever un beau matin en se craignant lui-même
    Moi je lui explique que sa couleur est un cadeau de là-haut
    Et garde a l’esprit que le noir c’est beau

    Refrain

    Akhenaton
    D’où je viens ???? y’a pas de ???
    Le rap notre gospel
    Tu veux me tourner le dos ca va, ce sera pas une grosse perte
    On chante pour les souls, la pop c’est pour les grosses têtes
    C’est ca on trimbale en grosse caisses pleines de grosses fesses
    ????? trouve moche c’est vrai selon nos gouts nos préférences
    Vos critères sont pas nos références
    Nos routes vers l’école est ? truffée de grosses teignes
    Tu brilles dans ton bureau, sur leur trottoir t’es qu’une grosse merde
    Comme si on ???? un français de la brousse
    C’est eux qui ??? avec les gens avec le français du Larousse
    Le talent balancé dans une grosse benne
    En quatrième ils commencent a dégommer toutes les grosses bêtes
    Réorienté, range tes rêves ???
    La tu piges que t’es pas nés en chemise Vichy
    Et la vie frangin, violent déluge de grosses beignes
    On ?? devant le Christ qu’ils se prosternent
    Quand je pense qu’ils osent commenter nos vécus
    ?????????? sont les cheveux ?? ou crépus
    Arc en ciel, mosaïque de visages
    On vise pas le visa, troisième génération, notre présence est toujours bizarre
    J’sais pas, j’en bave plus, la souffrance c’est pas un concours
    J’veux baiser personne, puis ce pays c’est pas un bon coup
    Certains ont eu les mots, la mer ou le ???
    Nous on a eu les emmerdes, élevés parmi les voyous
    Heureusement j’rappe, j’aurais braqué ces ???
    J’viens pas d’Neuilly, je suis d’une famille de ???
    ?? bien, juste ce qui nous reviens
    La paix pour ce qu’on a construit de nos deux mains

    RépondreSupprimer
  3. @ Momo
    J’ai essayé de corriger le texte. Y’a juste un passage d’AKH qui me semble obscur (voir entre parenthèses) mais pour le reste je crois (j’espère) avoir juste… ;)

    Chorus Said :
    Je suis pas né comme vous
    Je sais pas trop pourquoi
    J’ai pas vraiment le choix
    Et je vous trouve aussi différents de moi
    Je suis pas né comme vous
    Je suis d’un peu partout
    Et pourtant j’ai le même sang et les mêmes envies. Oh oui !

    Shurik’n
    Je viens d’un pays où l’air est le même qu’ici
    Où la vie a le même prix, où les jours sont les mêmes qu’ici
    Où les parents aiment leurs gosses aussi,
    Cernés par les mêmes soucis, que les vôtres
    Le toit et la santé c’est c’qu’on cherche pour les nôtres
    Ne jugez pas vous savez rien de mon histoire
    Pleins de craintes et de rêves, les miens ont quitté perchoir un soir
    Je viens d’un peu partout mais c’est chez vous que je suis tombé
    En fait je ne suis que le fruit de vos arbres déracinés
    Je vois ma couleur comme un signe extérieur de richesse
    D’autres n’y voit qu’un défaut ou au pire une divine maladresse
    Les traits diffèrent mais mon cœur lui bat a la même vitesse
    La différence me stresse lorsque vos regards m’agressent
    Ma culture vous dérange pourtant nos anges ont les mêmes ailes
    Et lorsque l’un d’eux s’envole trop tôt, nos larmes ont le même sel
    Je ne suis pas plus différent de vous que vous de moi en fait
    Et j’attends le moment ou vous cesserez de ne voir que ma tête
    Ma différence n’est pas dissimulable, elle vous accable
    Et vous la pensez responsable du moindre mal
    Jeter le blâme sur l’étranger c’est devenu chose banale
    Et puis pour vous je ne suis qu’un rappeur ou un dealer de came
    Est-ce que mon fils devra subir cette même connerie humaine
    Jusqu'à se lever un beau matin en se craignant lui-même ?
    Moi je lui explique que sa couleur est un cadeau de là-haut
    Qu’il garde a l’esprit que le noir c’est beau

    Refrain

    Akhenaton
    D’où je viens fiston y’a pas de nantis, de grosses payes
    Le rap notre gospel
    Tu veux me tourner le dos ca va, ce sera pas une grosse perte
    On chante pour les sots, la pop c’est pour les grosses têtes
    C’est ca ! On trimbale en grosse caisses pleines de grosses fesses
    ( ? Ta Kate ?) on la trouve moche c’est vrai selon nos goûts nos préférences
    Vos critères sont pas nos références
    Nos routes vers l’école étaient truffée de grosses teignes
    Tu brilles dans ton bureau, sur leur trottoir t’es qu’une grosse merde
    Comme si on jactait un français de la brousse
    C’est eux qui fourrent les gens avec le français du Larousse
    Le talent balancé dans une grosse benne
    En quatrième ils commencent a dégommer toutes les grosses bêtes
    Réorienté, range tes rêves t’es vigile
    Là tu piges que t’es pas né en chemise Vichy
    C’est la vie frangin, violent déluge de grosses beignes
    Hypocrites, devant le fric ils se prosternent
    Quand je pense qu’ils osent commenter nos vécus
    Nos lyrics ont les cheveux bien trop crépus
    Arc en ciel, mosaïque de visages
    On vise pas le visa, troisième génération, notre présence est toujours bizarre
    J’dis pas « j’en bave plus », la souffrance c’est pas un concours
    J’veux baiser personne, puis ce pays c’est pas un bon coup
    Certains ont eu les mots, la mer ou le bayou
    Nous on a eu les emmerdes, élevés parmi les voyous
    Heureusement j’rappe, j’aurais braqué ces fiottes au poker
    J’viens pas d’Neuilly, je suis d’une famille de dockers
    On demande rien, juste ce qui nous revient
    La paix pour ce qu’on a construit de nos deux mains

    RépondreSupprimer
  4. VaporFi is the #1 electronic cigarettes provider.

    RépondreSupprimer